Tout savoir sur les stéroïdes anabolisants, des produits pour prendre du muscle

PROTECTION // Tag

Tag based archive
28 Sep

Nolvadex est composé de citrate de tamoxifène.

Ce n’est pas un stéroïde anabolisant mais un anti-oestrogène par voie orale.

Propriétés du Nolvadex :

Nolvadex est le plus puissant des anti-oestrogènes et le préféré des culturistes.

Il permet d’éviter les phénomènes de féminisation qui surviennent fréquemment à la fin d’un cycle de stéroïdes anabolisants comme la gynécomastie ainsi qu’une rétention graisseuse et aqueuse au niveau des hanches ou des seins.

En effet, en fin de cycle, la plupart des stéroïdes anabolisants s’aromatisent en hormone oestrogène, provoquant l’apparition de ces symptômes.

Le citrate de tamoxifène a la faculté de bloquer les récepteurs d’oestrogène, empêchant ainsi l’oestrogène d’agir et de provoquer ces phénomènes.

De nombreux culturistes utilisent Nolvadex avant une compétition car outre le fait qu’il empêche la gynécomastie, le fait de diminuer la rétention d’eau et de graisses aide le culturiste à obtenir un physique sec.

Enfin le citrate de tamoxifène a la faculté d’augmenter la production de testostérone endogène, ce qui est particulièrement apprécié par les culturistes en fin de cycle.

En effet, en fin de cycle, la production naturelle de testostérone est généralement à un niveau assez bas car durant tout le cycle, les anabolisants pris l’ont inhibée et remplacée.
Il peut ainsi survenir de graves accidents après l’arrêt d’un cycle de stéroïdes si la production de testostérone naturelle n’est pas ramenée à un niveau normal.

Nolvadex permet de prévenir ce genre d’accident en relançant la production de testostérone dans les testicules.
Le principal inconvénient de Nolvadex est qu’il diminue les gains produits par les anabolisants pris.
C’est la raison pour laquelle bon nombre de sportifs ne l’utilisent que lorsqu’ils y sont obligés afin d’éviter la gynécomastie.

Effets secondaires du Nolvadex :

En ce qui concerne les effets secondaires de ce produits, ils se limitent généralement à quelques nausées et à quelques troubles de la vue.
Enfin il faut noter que si Nolvadex bloque les récepteurs d’oestrogène et empêche l’oestrogène d’agir, il n’élimine pas cette hormone du corps.

Ce qui veut dire qu’après l’arrêt du traitement par Nolvadex, une quantité importante d’hormone oestrogène restée inactive va pouvoir soudain se fixer aux récepteurs nouvellement libérés, causant les effets féminisants que l’on avait évité jusque là.

C’est un phénomène que l’on peut prévenir en combinant Nolvadex avec un autre anti-oestrogène puissant comme Proviron, pour une efficacité radicale.
10 à 20 mg par jour suffisent habituellement pour éviter les gynécomastie.

Stack « protections » Nolvadex :

Nolvadex peut être associé avec les anabolisants les plus forts comme la testostérone ou le Déca pour éviter la gynécomastie.
Nolvadex sera d’une efficacité redoutable combiné avec du Proviron.

Caractéristiques du Nolvadex :

Nolvadex se présente en comprimés de 20 mg.

Fiche technique : Nolvadex
Molécule : citrate de tamoxifène.
Voie : orale.
Catégorie : anti-oestrogène.

Effets positifs : stoppe la gynécomastie.

Effets négatifs : diminue la prise de masse.

Dose : 10 mg à 20mg/jour.

28 Sep

Proviron est composé de mestérolone dosée à 25 mg par comprimé.

Ce n’’est pas un anabolisant mais un anti-oestrogène très puissant.

Propriétés du Proviron :

Proviron agit comme un anti-aromatique : il empêche l’’aromatisation (la transformation) des stéroïdes anabolisants en oestrogène.

Il évite ainsi la gynécomastie et on peut le combiner à du Novaldex pour augmenter son efficacité.

Il faut en effet préciser que Proviron et Novaldex sont deux anti-oestrogènes dont les mécanismes d’’action sont différents et complémentaires, et c’’est pour cette raison que l’’association de ces deux produits est si efficace : tandis que Proviron empêche l’’aromatisation des anabolisants, Novaldex obstrue les cellules réceptrices de l’’oestrogène, l’’empêchant d’’agir…

Il s’’agit donc d’’un redoutable tandem que l’on appelle communément dans le monde du bodybuilding « les protections« .

Proviron n’’est pas seulement un excellent anti-oestrogène : en maintenant un niveau bas en oestrogènes, Proviron diminue également la rétention d’’eau.
Il donne ainsi à l’’utilisateur le look écorché recherché par tant de culturistes, notamment lors des préparations aux compétitions.

Effets secondaires du Proviron :

Il faut signaler que le Proviron a tendance à limiter les gains musculaires dus à un cycle de stéroïdes, car il s’’attache aux cellules réceptrices d’’androgène à la place des autres stéroïdes présents dans le corps, qui restent alors bloqués à l’’extérieur et donc sans effet.

C’’est pourquoi beaucoup de culturistes prennent une dose minime de Proviron, juste pour éviter la gynécomastie. En ce qui concerne les effets secondaires de la mestérolone, ils sont rares en dessous de 100 mg par jour.

En effet, les comprimés de Proviron ne sont pas alpha-alkylés 17 et ne présentent aucune nocivité pour le foie.

En revanche si l’’on commence à dépasser les 75 à 100 mg par jour, on voit fréquemment apparaître des phénomènes tels que le priapisme chez l’’homme ou une virilisation chez la femme.

Stack « protections » Proviron :

Stack anti-oestrogène : Proviron + Novaldex. 1 à 2 comprimés de 25 mg par jour suffisent pour éviter la gynécomastie.

Caractéristiques du Proviron :

Proviron est fabriqué par les laboratoires Schering en comprimés de 25 mg.

Fiche technique : Proviron.
Molécule : mestérolone.
Voie : orale.
Catégorie : puissant anti-oestrogène.
Effets positifs : évite la gynécomastie.
Effets négatifs : priapisme, virilisation.
Dose : 25 mg/jour chez la femme et 50 mg/jour chez l’’homme.
Force : *
Masse : *
Danger : **