ANDRIOL

Andriol est un stéroïde anabolisant oral à base de Testostérone

Andriol Testocaps est fabriqué par les laboratoires Organon.

Andriol est un stéroïde anabolisant oral à base de Testostérone

Andriol, aussi appelé Restandrol est l’une des seules formes de testostérone existant par voie orale, et qui de surcroît n’est aucunement toxique pour le foie.

Tous les autres esters de testostérone n’existent en effet que sous forme injectable, tandis que la testostérone undécanoate est vendue en capsules de 40 mg.

Le fait d’être en capsules orales et de n’avoir aucune toxicité hépatique fait de la testostérone undécanoate le « must » de la testostérone, d’autant plus qu’il n’est pas pour autant moins efficace que les esters de testostérone injectables.

En effet, le produit est absorbé par le système lymphatique et ne passe donc pas par le foie, ce qui lui permet de conserver toute son efficacité tout en ne causant pas de lésions hépatiques.

DOSAGES D’ANDRIOL

Grâce à sa formule chimique, la testostérone undecanoate ne s’aromatise en oestrogène qu’à partir de 200 mg.

Cependant, et c’est là toute l’ironie, si la testostérone undécanoate n’a pas d’effets secondaires notables jusqu’à 200 mg/jour, elle n’a également à ces doses que peu d’efficacité.

La plupart des athlètes utilisent en fait Andriol à des doses de 280 à 320 mg par jour, car ce n’est qu’alors que de véritables résultats peuvent être obtenus.

Les culturistes vont fréquemment jusqu’à 9 capsules de 40 mg par jour, à raison de 3 capsules après chacun des trois repas.

EFFETS SECONDAIRES DE L’ANDRIOL

À de telles doses (320mg), on constate l’apparition de gynécomastie et d’une importante rétention d’eau, souvent accompagnée d’hypertension artérielle.

À dosages normaux (200 à 280mg), il n’y a que peu d’effets secondaires notables avec ce produit.

STACK ANDRIOL AVEC D’AUTRES STEROIDES

Les bodybuilders aiment combiner la testostérone undécanoate avec de l’Oxandrolone afin d’obtenir d’importants gains en masse comme en force.