Stéroïdes effets indesirables

Dangers et effets secondaires indésirables des stéroïdes anabolisants : atrophie des testicules, cancers, gynécomastie, acné, calvitie, irritabilité, tendance à la violence, impuissance, baisse des hormones à l’arrêt de la prise…

Les stéroïdes anabolisants sont interdits dans beaucoup de pays, ce n’est pas pour rien : les effets secondaires potentiels peuvent être nombreux.

Si les stéroïdes sont considérés comme dopants dans le sport, c’est parce qu’ils améliorent spectaculairement les performances (souvenez vous de Ben Johnson aux Jeux de Séoul en 1988 qui pulverise le record du monde du 100 metres), et donc être potentiellement dangereux pour la santé.

Attention, les stéroïdes anabolisants sont dangereux !

Effets secondaires des stéroïdes anabolisants chez les hommes :

  • Atrophie testiculaire ( donc une diminution de la taille des testicules),
  •  diminution de la production naturelle d’hormones mâles (donc déficit d’hormones dès qu’on stoppe la cure, ce qui va provoquer de graves problèmes hormonaux),
  • impuissance,
  • calvitie,
  • cancer de la prostate et des testicules,
  • infertilité (diminution du nombre de spermatozoïdes),
  • développement des seins (gynécomastie, qui va produire un développement de la glande mammaire chez les hommes).

Effets secondaires des stéroïdes anabolisants chez les femmes :

  • Calvitie de type masculin,
  • perturbation des règles,
  • diminution du volume des seins,
  • virilisation : changement de tonalité de la voix (plus grave, rauque) et augmentation de la pilosité (visage notamment),
  • hypertrophie du clitoris.

Effets secondaires généraux :

Peau grasse et acné grave ( c’est d’ailleurs un signe assez évident pour repérer les sportifs dopés aux stéroïdes, car généralement leur dos est couvert d’acné), endommagement du système reproducteur, hypertension, anomalies du foie et des reins, très grande nervosité et irritabilité pouvant mener à la violence, développement de tumeurs cancéreuses (du foie, des reins, de la prostate), psychoses maniaco-dépressives, graves troubles neurologiques et cardio-vasculaires, réduction du nombre de capillaires dans les muscles, hémorragies digestives …

En plus de ces effets secondaires, on peut noter d’autres effets indirects, notamment les blessures, car si les muscles deviennent plus forts grâce aux stéroïdes anabolisants, les tendons ne sont pas renforcés, on peut alors assister à des ruptures tendineuses et à des déchirures complètes des ligaments.

Comme vous le voyez, les stéroïdes ne sont pas anodins. Et c’est tout à fait normal, car ils ont étés créés à la base pour soigner des troubles et des maladies, donc pour pallier à un problème, à un manque du corps.

Donc prendre des stéroïdes, alors que vous n’avez pas de maladies et pas de manque va donc créer un etat « non naturel » dans lequel le corps pourra se dérégler et ne pas fonctionner normalement.

Des milliers de sportifs utilisent les stéroïdes sans avoir connu d’effets indésirables parce qu’ils ont su respecter des dosages raisonnables et ont pu re-régler la machine hormonale pendant et après la cure avec des produits de protections et de relances tel que Nolvadex, Proviron, Clomid, Ovinium ou HCG Pregnyl…

L’utilisation de stéroïdes anabolisants ne doit pas être faite à la va-vite sans réfléchir à l’après cure.